Le symptôme le plus courant d’un filtre à particules encrassé est la perte de puissance ressentie par le conducteur au démarrage, à l’accélération, en côte ou lors d’un dépassement. La raison est simple : les gaz d’échappement sont mal évacués. Le moteur reste en sous régime malgré les sollicitations. Conséquence directe, la surconsommation de carburant : le pied sur l’accélérateur se fait plus lourd pour demander un regain de puissance au moteur qu’il ne peut plus fournir. D’où l’utilité d’une surveillance quotidienne de la consommation qui peut mettre la puce à l’oreille, bien que la surconsommation aussi être liée à un problème d’admission, du système de pollution (vanne EGR), ou de la suralimentation (turbo).

En tant que pièce incontournable de la ligne d’échappement et de la réduction de la pollution, le FAP est aujourd’hui obligatoire sur tous les véhicules diesel.

Il est représenté sur les tableaux de bord par un petit rectangle à moitié rempli de petits points symbolisant les particules. Il s’allume au moindre dysfonctionnement du filtre. Si cela se produit, le premier geste à tenter est de procéder à la régénération automatique. Il suffit de rouler à un régime d’au moins 3000 tours/minute pendant une demi-heure. La montée en température des gaz provoque la combustion des particules et des suies, libérant l’échappement. Le moteur retrouve généralement son fonctionnement optimal.

Mais il peut arriver que le voyant s’allume pour une raison toute autre :

Quand l’un des capteurs qui surveille la température en entrée et en sortie du FAP dysfonctionne, induisant l’ordinateur de bord en erreur et provoquant l’allumage du voyant FAP.Un défaut d’injection, de qualité du carburant, une conduite constante en sous régime et beaucoup d’autres raisons peuvent engendrer un encrassement du filtre à particules.

Quand la régénération automatique ne suffit pas, il reste 3 solutions :

  • Un additif mélangé au carburant pour faciliter la combustion des suies à l’intérieur du filtre peut suffire. Elle ne revient pas cher et peut dépanner provisoirement, mais ne peut être répétée trop souvent sous peine d’altérer les matériaux et les organes du moteur.
  • Outre la solution ultime de changer le filtre à particules contre une modèle neuf, il existe aujourd’hui une solution alternative très intéressante tant sur le plan économique qu’environnemental. Re-Fap propose aujourd’hui un procédé de nettoyage en profondeur grâce à une machine spécialement étudiée qui pulse de l’eau à forte pression à l’intérieur du FAP. Le filtre à particules est remis à neuf sans aucune altération et reprend une nouvelle vie. Une opération moins coûteuse et bien meilleure pour l’environnement qu’un remplacement.

Mots importants de l’article : particules, FAP, filtre, moteur, régénération, voiture, échappement, véhicule, nettoyage, problème, diesel, puissance, utilisation, allume, EGR, vanne, gaz, suie, température, carburant, encrasse, auto, entretien, garage, avis, encrassement, commentaire, pollution, contrôle, huile, calculateur, route, essence, système, ville, bouche, pression, Peugeot, véhicules, niveau, symptômes, perte, particule, colmatage, prix, remplacement, mode, nettoyant, technique, fonctionnement.