Passer le contrôle technique sans filtre à particules n’est en aucun cas recommandable.

En effet, le niveau de pollution fait l’objet de la plus grande attention lors du passage au contrôle technique. Non seulement la présence du FAP et son état sont vérifiés mais les émissions de polluants sont mesurées très précisément. Si l’absence du filtre à particules passait inaperçu, ce qui est peu probable, le dépassement du taux de pollution défini par la norme Euro 6 ne pourrait pas échapper au contrôleur. Il faut également savoir que le Code de la route interdit formellement le démontage du FAP (article L. 318-3) et prévoit une amende pouvant atteindre 7 500 euros. Seuls les véhicules anciens qui n’ont pas été conçu avec un filtre à particules sont exemptés.

Du reste, le démontage du filtre ne présente aucun avantage notable, ni sur le gain de poids ni sur un gain de puissance moteur. Il rendrait simplement le véhicule plus polluant.